05/01/2006

 

Legend Boucles de Spa  4 & 5  Fevrier 2006
 
Retour à l’âge d’or du rallye A un peu moins de trois semaines de la clôture des engagements et d’un mois d’un événement d’ores et déjà considéré comme un must, les Legend Boucles de Spa alimentent de plus en plus les conversations. Durant les fêtes, au coin du feu, entre le champagne et la bûche, beaucoup se sont remis à rêver de cette renaissance vraiment historique des Boucles de Spa. Les projets foisonnent, cette 48ème édition de Legend semblant susciter l’enthousiasme général tant d’un public nostalgique du spectacle et de l’ambiance d’antan qu’auprès des concurrents d’horizons très divers : anciennes gloires belges ou étrangères, ténors et amateurs des rallyes modernes, habitués des épreuves de régularité, collectionneurs dynamiques, pistards soucieux de goûter aux joies des épreuves routières à l’ancienne, le plateau 2006 sera aussi éclectique côté voitures qu’au niveau des équipages. Un plateau très représentatif « Des Austin Healey des années 1950, aux Auto Union, MG, Porsche 356, Triumph TR3 et TR4, Ford Cortina, Ford Escort, Opel Manta, Skoda, Saab, Porsche 911, Audi Quattro, Lancia ou Peugeot 205 T16, le plateau devrait être très varié et représentatif, » confie le co-organisateur Vincent Collard, une des chevilles ouvrières du Liège-Rome-Liège et des 6H Historiques de Francorchamps. «Depuis le lancement de cette épreuve, nous avons déjà reçu 200 demandes de règlement, ce qui est énorme, l’objectif étant de dépasser les 100 concurrents d’ici au 27 janvier, date de la clôture des inscriptions. Si l’esprit général reste bon enfant avec une majorité de pilotes n’ayant plus rien à prouver, il est clair que la joute spadoise ne sera pas une balade pour mangeurs de tartes. A titre d’exemple, Guy Colsoul m’a appelé. Il projette de ressortir une Opel Manta et de reformer un tandem légendaire avec Alain Lopes. Mais il m’a dit : Je viens à la seule condition de ne pas devoir freiner ! » Tandis que bon nombre de candidats cherchent encore à boucler leur petit budget ou à trouver la perle d’époque (pour rappel, sont acceptées au départ toutes les voitures homologuées avant le 1er janvier 1987), une grosse trentaine d’équipages est déjà officiellement engagée. Parmi les premiers inscrits répartis en 14 classes et quatre grandes catégories d’âges, on retrouve des noms connus comme Willy Lux-Joseph Lambert (Lancia Fulvia HF), Gérard Marcy (Volvo 444 de 1950), Claude Corthals (Alfa Romeo Giulia), Vincent Delhasse (R8 Gordini), Jacques Castelein (Porsche 911) ou Tony Kevers (Ford Cortina Lotus), mais aussi des voitures d’exception comme la Peugeot 205 T16 du Canadien de Liège Philippe Olczyk (un deuxième exemplaire de la célèbre Lionne est également engagé), une Jaguar XK150S, une Mercedes 200, deux Triumph (TR3 et TR4) une BMW 2002 ou déjà plusieurs Escort MK1. De quoi déjà raviver quelques bons souvenirs… Côté vedettes, on attend la confirmation de l’engagement d’une Renault 5 Turbo pour le Français Jean Ragnotti et d’une Audi Quattro S1 pour une ancienne vedette du Mondial. « Et les Belges ne devraient pas être en reste, » sourit Pierre Delettre, tout heureux de donner un second souffle à ses Boucles. « Plusieurs anciens vainqueurs ou animateurs de l’épreuve tentent actuellement de concrétiser de sympathiques projets. Je pense à Renaud Verreydt (Toyota Corolla), Jean-Pierre Van de Wauwer (Audi Coupé Quattro), Marc Timmers (Saab), Freddy Loix (Opel) ou Gaby Goudezeune (Opel). Sans oublier quelques bonnes surprises sur lesquelles nous travaillons en ce moment.» Avec la Clémentine et une spéciale inédite digne du Mondial Parallèlement, les organisateurs ont mis ces dernières semaines à profit pour boucler un parcours long de 450 kilomètre au total qui comportera 3 boucles et 20 épreuves de régularité. Le départ sera de la première voiture sera donné le samedi 4 février à 11h00 du matin pour une boucle diurne s’achevant à 16h00. Ensuite, les concurrents devront enchaîner avec deux boucles de nuit, à la lueur des phares, comme à la belle époque, avec une arrivée prévue à 2h15 du matin pour les premiers. Ambiance garantie ! Le parcours sera de type secret avec un fléché-métré. Les étapes de régularité se disputeront sur routes fermées avec à chaque fois un temps imparti entre deux contrôles de passage signalés dans le road-book. Les spectateurs pour lesquels l’accès sera totalement gratuit seront concentrés dans les seuls points-show qui leur seront dévoilés sur la carte officielle. Les moyennes ont été calculées de manière à ce que les candidats à la victoire ne puissent pas traîner en chemin. Le vainqueur sera l’équipage ayant écopé du moins de points de pénalité. Le tracé devant rester secret, impossible de vous en donner le détail. Pour vous mettre l’eau (de Spa bien sûr !) à la bouche, on vous dira simplement que l’on revisitera certaines classiques des Boucles comme Barisart, Basse-Bodeux, Rahier ou La Redoute, mais surtout que l’on réouvrira le célèbre bois de la Clémentine sur la terre duquel trois passages sont prévus. Au programme également une étape show sur la piste de l’EMA, la renaissance d’un tronçon forestier plus emprunté depuis trente ans et deux magnifiques secteurs tout à fait inédits dignes du Championnat du Monde des rallyes. Sans oublier une escale au Belgian Motor Show de Liège. Avec ou sans neige, le plaisir du pilotage et la bonne ambiance de l’âge d’or du rallye devraient être les maîtres mots de cette première édition des Legend Boucles de Spa dont on vous donnera un avant-goût lors de la conférence de presse du samedi 28 janvier. Cochez déjà bien cette date dans vos agendas, préparez vos bottes et vos bonnets, on vous y attendra en famille pour une présentation aussi originale que cette épreuve renouant avec la tradition. Renseignements et accréditations presse : Olivier de Wilde, media.race@cybernet.be ou au 0475466300
 
Une épreuve qui s'annonce indiscutablement  comme un Must ! 
 
http://www.race-rally.be/2006/bsl2006/default.asp

14:09 Écrit par Etienne Morsa | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.